Le mariage ! (en Floride)

La journée a commencé par un défi … Je me suis surnommé la “DIY Bride », parce que, sauf dans ces circonstances exactes, je ne pense pas que beaucoup de mariées ont à se coiffer et maquiller, et se conduire elles-mêmes à la cérémonie dans leur robe bouffante. Le matin, je me suis levée et étais à l’heure sur le programme jusqu’à ce que je n’arrête pas de foirer mon maquillage et commence à transpirer comme jamais, et ai besoin d’air que je n’arrivais pas à trouver (ni à l’extérieur, ni avec l’air conditionné). J’étais toujours dans ma serviette, m’inquiétant de ne plus être dans les temps très vite mais j’ai décidé de prendre une autre douche rapide parce que je me sentais juste dégoûtante, et ce n’est pas un sentiment que vous voulez avoir le jour de votre mariage. J’ai fait une dernière tentative sur mon maquillage avant de sauter dans la baignoire et le désespoir a été mon porte-bonheur je suppose: j’étais parée (enfin, après cette douche rapide :p). Je devais encore me coiffer mais j’ai eu la chance d’avoir une demoiselle d’honneur pour s’en occuper pour moi. Et aussi pour aider ma mère avec son propre maquillage. Nous sommes partis pile à l’heure! J’étais assez confiante que tout allait bien se passer.
J’étais tellement tort l! Nous sommes arrivés à la prison sans embuche, mais nous étions censés avoir 6 invités + moi autorisés pour la visite et la cérémonie (qui se passe après les visites, à 15h) et nous avons eu une autorisation pour une personne supplémentaire, mais une fois à la porte on nous a dit que seul 3 pouvait venir. Après un appel téléphonique, on nous a dit le capitaine nous laissait tous entrer. Nous avons commencé à être « traités », 4 personnes sont entrées avec moi (ma mère, mon amie, son frère et son ex belle-soeur). Nous ne savions pas ce qui se passait, mais apparemment quelqu’un a de nouveau changé d’avis et les suivants ne pouvaient pas entrer. Nous avons dû continuer à aller de l’avant sans aucune explication.
J’ai aussi été arrêtée en route (après la fouille par palpation) parce que «ÇA (main tournant autour de ma poitrine), n’est pas autorisé ». J’étais toujours en train d’ajuster ma robe et mon gilet, mais ma robe a un haut « carré » et je ne dirais pas que c’est un gros décolleté mais bon j’ai des seins -_- – en tous cas j’ai dû garder mon gilet fermé tout le temps. Pas mon plus gros problème ou préoccupation avec nos invités derrière… Je savais que ça (la situation avec les invités) pouvait se produire, mais je m’y attendais seulement à ce que l’invité supplémentaire pose un problème, pas qu’ils supprimeraient 2 personnes des 6 invités « de base » que tout le monde est autorisé d’avoir pour un mariage ! Je devais encore annoncer la nouvelle à Alan quand nous sommes arrivés, ce qui ne nous a pas vraiment mis dans une bonne humeur de mariage.
Je suis resté énervée longtemps parce que nous ne savions juste pas ce qui se passait avec les autres, on nous a dit que nous devions venir à tour de rôle, mais nous n’avions pu faire aucun arrangement avec eux et nous ne savions même pas si ils étaient encore ici. Plus tard, nous avons découvert qu’ils l’étaient et nous pouvions « échanger » 3 personnes pour les 3 personnes attendaient à l’extérieur, et que tout le monde sera autorisé à revenir à 14h30 pour assister à la cérémonie. Lorsque cela est finalement arrivé, j’ai été en mesure de me calmer. J’attendais aussi anxieusement que la notaire arrive, car toute cette journée me donnait l’impression que ce mariage n’aurait lieu. Se rapprochant de l’heure, je me sentais un peu malade, comme si mon estomac était remonté dans ma gorge et je craignais de vomir. Je ne peux pas vraiment l’expliquer puisque je n’ai jamais eu le moindre doute sur le fait de l’épouser, alors je suppose qu’il s’agissait plus de la peur et du stress d’être le centre de l’attention, ou peut-être simplement les nerfs après cette journée décevante.
Une fois que tout le monde (notaire inclus) était bien dans la salle, tout passa de merdique à parfait.
A. a dû signer la license en premier, ce que je l’ai regardé faire avec attention :p et nous étions prêts.
C’était un peu surprenant pour moi qu’il y ait de si « nombreux » gardes présents. Il y en avait 4 + le responsable. Le photographe (un détenu de population générale) était là aussi, pour prendre des photos pendant la cérémonie (ce que je n’étais pas sûre que nous pourrions faire, très bonne nouvelle) et après.
Eux et notre famille ont fait un arc de cercle autour de nous. La notaire a commencé avec un message d’accueil, et immédiatement ça m’a fait réalisé que ça se passait vraiment et c’est devenu très sérieux pour moi. Non pas que ça ne l’était pas dans mon esprit déjà, mais entendre ces mots était très spécial et ça a fait changer l’atmosphère de « visite » à « union ». Puis une prière. Nous avons tous baissé la tête. A. et moi nous sommes regardé une fois au même moment, ce qui m’a fait sourire et a été un court instant supplémentaire de complicité qui m’a en quelques sortes connecté à lui et fait oublier l’environnement – nous sommes respectueux de la religion, mais pas très religieux nous-mêmes, bien que la lecture de la Bible fonctionnait très bien pour nous:
« Love is patient, love is kind. It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. […] »

Puis est venu le temps des “repeat after me vows”, les mots étaient parfaitement de circonstances à nouveau (“[…] I will trust you and respect you, laugh with you and cry with you. […] »). Je ressentais vraiment et pensais sincèrement chaque mot que je prononçais. Et elle a respecté ma demande de changer « Jusqu’à ce que la mort nous sépare » en « Pour toujours ».

Elle a ensuite demandé si nous avions des vœux à dire à l’autre, et j’ai demandé si je pouvais commencer. J’avais une carte avec mes voeux, mais je ne voulais pas lire, c’était juste pour m’assurer de ne pas oublier quelque chose d’important, car je voulais le regarder lui. J’ai commencé, mais j’ai dû arrêter rapidement « Je veux tenir ta main… », j’ai dit, en essayant d’oublier tous les yeux sur moi pour être en mesure d’aller jusqu’au bout. Pendant les “repeat after me vows”, j’étais déjà émotive et c’est devenu énorme pendant nos propres vœux. C’était intimidant et très important pour moi de lui dire ces choses (nous avons tous les deux des problèmes pour exprimer nos sentiments à voix haute parfois, même si nous devenons toujours meilleurs, et nous pensions tous les deux que ce pourrait être un moment libérateur pour nous). Je me débrouillais plutôt bien, mais au milieu d’une phrase j’ai du faire une pause pour respirer, et recommencer.
Je ne pouvais même pas regarder nos invités, je ne suis pas sûre que j’aurais réussi à terminer sinon. J’ai continué à le regarder, et j’ai adoré lire son visage alors que les mots sortaient de ma bouche. J’ai jeté un œil rapide en face de moi quand je suis arrivé au bout et j’ai vu que plusieurs personnes pleuraient, y compris un garde qui s’essuyait les yeux (et oui, ils sont humains aussi). C’était au tour d’A., mais apparemment il ne pouvait pas me regarder en lisant. Je pouvais voir ses lèvres trembler et je tentais d’avoir le regard le plus encourageant possible sur lui au cas où il en aurait eu besoin… Son émotion était si forte et émouvante. La partie hilarante a été que nos vœux étaient à peu près les mêmes, nous avons même utilisé les mêmes références (des références personnelles que nous avons utilisé dans un sens plus général afin que tout le monde puisse comprendre leur signification). C’était merveilleux et si quelqu’un a jamais douté de notre lien, je ne pense pas qu’il puisse encore le faire après avoir entendu ces vœux.

Ensuite, le notaire a demandé les anneaux (que nous avions confié à sa nièce), a expliqué ce qu’ils symbolisent, et nous les avons échangé. Elle nous a ensuite prononcé mari et femme, et nous étions mariés! (et nous nous sommes embrassés ^^)

Nous avons pris les dernières photos tous ensemble, les témoins ont signé la license, et alors que les photos étaient encore en cours d’impression nous avons déjà dû partir…

Laisser un commentaire